Charles Cournault, dessinateur hors pair, rejoint  la Commission de Topographie des Gaules en décembre 1866 et devient l'un des correspondants les plus actifs.

Un artiste passionné d'archéologie

Originaire de Langres, Charles Cournault poursuit tout d'abord des études de droit et d'histoire. Amateur d'art, il se lance, en parallèle, dans une formation artistique à Paris et devient un proche du peintre Eugène Delacroix.  Passionné par l'histoire et l'archéologie, il est rapidement membre et correspondant d'un grand nombre de sociétés savantes : Société orientale de Paris, Société historique et archéologique de Langres puis Société lorraine d'archéologie.

Le conservateur du musée Lorrain au service de la Commission

En 1859, il est nommé membre correspondant du Comité du Musée lorrain. Deux ans plus tard, il devient le premier conservateur du musée ; il occupe cette fonction durant trente ans. Il participe à la mise au jour de nombreux vestiges et reproduit le matériel découvert par des dessins et aquarelles d’une grande précision. Ses qualités de dessinateur lui valent alors d’être missionné par le ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts, dans les années 1870, pour effectuer le relevé d'objets découvert en Suisse, en Allemagne et en Autriche. Il participe également activement à la collecte épigraphique menée par le général Creuly en envoyant plusieurs séries d'estampages.