Eugène Millet

Élève d’Eugène Viollet-le-Duc à l’École des Beaux-arts, l’architecte Eugène Millet en devient l’adjoint pour le service des monuments historiques en 1847.

Gravure Tirée de la Monographie de la restauration du château de Saint-Germain-en-Laye, © MAN

L'architecte Eugène Millet est chargé en 1855 de restaurer le château de Saint-Germain-en-Laye, puis d'y installer le musée gallo-romain.

 

Un élève de Viollet-le-Duc...

Élève d’Eugène Viollet-le-Duc à l’École des Beaux-arts, l’architecte Eugène Millet en devient l’adjoint pour le service des monuments historiques en 1847. À partir de 1848, il est nommé architecte diocésain pour les édifices de Troyes et de Châlons-en-Champagne, avant de participer à la commission nationale des Monuments historiques, où il travaille à la restauration de nombreuses églises.

restaurateur et scénographe.

Après avoir convaincu la commission des Monuments historiques de démolir les pavillons du château de Saint-Germain-en-Laye réalisés par Jules Hardouin-Mansart, Eugène Millet engage les travaux de restauration du château à partir de 1862. Dès 1865, il est associé à la muséographie des salles du musée gallo-romain. Il crée un mobilier spécifique destiné à accueillir objets archéologiques et moulages. À son décès en 1879, lui succède l'architecte Joseph-Auguste Lafollye. Les travaux de restauration entrepris par Millet sont achevés par Honoré Daumet en 1907.