Édouard Lartet

Géologue et préhistorien, Édouard Lartet fonde la paléontologie humaine à partir des restes d'hommes fossiles découverts à Aurignac (Haute-Garonne). À ce titre, il est considéré encore aujourd'hui comme l'un des pères de la Préhistoire.

Tiré de "La chasse à l'époque du Bronze",  © MAN

Géologue et préhistorien, Édouard Lartet fonde la paléontologie humaine à partir des restes des hommes fossiles découvert à Aurignac (Haute-Garonne). Il est nommé membre de la Commission de Topographie des Gaules en août 1866.

L'un des pères de la Préhistoire

Dès les années 1830, Édouard Lartet identifie, sur l'une de ses propriétés, plus de 90 espèces fossiles d'animaux disparus. Probablement sous l'influence de Boucher de Perthes,  il adopte alors la méthode stratigraphique afin d'établir la chronologie des occupations d'un territoire. En 1860, les fouilles archéologiques qu'il entreprend à Massat et à Aurignac contribuent à démontrer la contemporanéité de l'Homme avec des espèces animales disparues. Peu après, il propose une chronologie du Quaternaire fondée sur les espèces successives de grands mammifères dominants, à partir desquelles il pensait pouvoir dater les industries lithiques paléolithiques. Sa communication, le 16 septembre 1859, devant l'Académie des sciences, durant laquelle il plaide la très haute antiquité de l'Homme concourt à la reconnaissance de la Préhistoire.

En 1863,alors qu'il fouille avec l'Anglais Henry Christy dans des sites majeurs du Périgord, comme Le Moustier, Laugerie-Basse et La Madeleine, il découvre des objets gravés qui lui apportent la preuve de l'existence d'un art préhistorique. Il est nommé professeur de paléontologie au Muséum d'Histoire naturelle en 1869.

L'un des pères du musée gallo-romain

En 1865, à l'instigation de Verchère de Reffye, Édouard Lartet est nommé membre de la commission consultative pour l'organisation du musée. Sa participation, ainsi que celle de Gabriel de Mortillet, contribuent à proposer la muséographie très didactique de la salle 1.