Cette inscription de Narbonne évoque la mise en place d’un culte voué à l’empereur dans les provinces. Elle a été reproduite ici sous la forme d’un estampage, technique qui consiste à prendre l'empreinte de la surface de la pierre à l’aide de papier humide. Cela permet de garder une trace fidèle de l’inscription et de l’étudier sans avoir le monument sous les yeux. Il s’agit d’une des techniques nouvelles mises en place par les membres de la Commission de Topographie des Gaules.

CIL, XII, 4333 

MAN, E_02_044 ©MAN/Valorie Gô