La séquence stratigraphique de Pincevent a permis de mettre au jour plusieurs campements magdaléniens qui s’échelonnent sur environ un siècle. L’analyse des restes de faune de chacun de ces campements a permis de déterminer que les espèces chassées par les Magdaléniens étaient variables. En effet, on a longtemps considéré que le renne était la ressource principale des Magdaléniens du Bassin parisien. Or, plusieurs occupations de Pincevent ont permis de nuancer ce propos puisque le cheval a lui aussi été largement chassé.

DAO © O. Bignon-Lau / Illustrations © G. Tosello, B. Clarys
Stratigraphie de Pincevent