Sur la rive gauche du ruisseau des Hauldres, le niveau magdalénien fouillé est moins bien conservé que sur la rive droite. Les silex taillés sont altérés par une patine de couleur blanche et certains ont bougé verticalement. Les foyers sont attestés par une concentration de pierres chauffées mais la sole (surface de combustion du foyer) a été lessivée et n’est plus visible. Il est probable que sur cette rive, les vestiges archéologiques n’ont pas été recouverts aussi rapidement par les limons de crue que les occupations de la rive opposée  ; de ce fait, elles auraient été moins bien protégées.

Photo © ARPE
L’occupation magdalénienne à Étiolles-La Fontaine au Soulier