Olivier Bignon-Lau

Après des études en sociologie et en anthropologie à l’Université François Rabelais de Tours, Olivier Bignon-Lau s’est orienté vers des études de Préhistoire à Paris X Nanterre.  Il est chargé de recherche au CNRS et membre de l’équipe « Ethnologie préhistorique » à l’UMR 7041.

Les recherches en archéozoologie contribuent (1) à reconstruire les environnements du passé, notamment les communautés animales, mais aussi (2) à mettre en lumière l’économie des ressources animales par les sociétés humaines. Menés en Europe, ces travaux conduisent à identifier l’évolution biogéographique et paléoécologique des peuplements animaux du Paléolithique supérieur jusqu’au Mésolithique. En plus des méthodes de l’anatomie comparée, il utilise dans ses études différentes méthodes, la morphométrie géométrique, les analyses texturales de micro-usures dentaires ou la technologie des productions sur matières dures animales. 
L’étude des sociétés de chasseurs-cueilleurs nécessite quant à elle, une compréhension de leur environnement et donc des liens tissés avec celui-ci. En ce sens, les pratiques de chasse sont une dimension privilégiée pour aborder ces interactions du point de vue économique, mais aussi symbolique. Il est ainsi possible de découvrir les gibiers préférentiels, les types de chasse, des objectifs saisonniers ou des schémas de découpe. Au-delà de ces aspects techniques, ces comportements révèlent aussi le rôle écologique des sociétés de chasseurs-cueilleurs et leur impact sur l’environnement, ainsi que leur inscription dans les paysages.