• Accueil
  • La discipline et ses enjeux
  • Portrait de Roger Agache
  • Une enfance dans la campagne picarde
La Baie de Somme, un soir d'été...Archéologie aérienne.

La Baie de Somme, un soir d'été...

Est-ce une prédestination pour ce futur archéologue picard que d'être né à Amiens, dans le faubourg de Saint-Acheul (Somme) le 16 août 1926 ? Ses parents travaillaient pour la Société Nationale des Chemins de Fer.
Sa santé est si fragile qu'on l'envoie au "bon air" chez ses grands-parents à Prouzel, un petit village situé à proximité de la capitale picarde. Roger Agache gardera toute sa vie un souvenir émerveillé du paradis vert de son enfance...
Son grand-père lui transmet le sens de l'observation et le goût de l'indépendance. Il acquiert peu à peu cette passion de la nature, de la solitude et de la contemplation, un peu comme Jean-Jacques Rousseau dont l'œuvre autobiographique le marque profondément.
En souvenir de ce monde rural, il dédiera plus tard l'un de ses recueils de photographies aériennes aux cultivateurs qui ont construit ce paysage alors
encore préservé :

"En hommage à ces vieux paysans picards et à leurs ancêtres qui cultivaient passionnément la terre au lieu de l'exploiter, à ces paysans d'autrefois dont le labeur incessant avait façonné un paysage profondément humanisé, harmonieux, équilibré, fait d'une sagesse agraire millénaire, mais aujourd'hui livré aux saccages des barbares de notre temps : les technocrates, les promoteurs, les chasseurs de profit."

Son grand-père voulait en faire un pianiste virtuose. Roger Agache ne rêvait que de devenir garde-champêtre par amour de la campagne. Il deviendra archéologue...pour la même raison. Après le décès de sa grand-mère, il retourne à Amiens où il poursuit ses études.

Ancienne voie romaine à Domart-en-Ponthieu (Somme). Archéologie aérienne.

Ancienne voie romaine à Domart-en-Ponthieu (Somme).