La Mission archéologique française d'as-Sawdâ' mène des fouilles archéologiques sur le site de 1988 à 1990. 

La première campagne de fouille

En 1988, la Sous-direction de l'archéologie au Ministère des Affaires étrangères décidait d'entreprendre la fouille du temple, mettait à disposition les moyens financiers nécessaires et confiait à Jean-François Breton le soin de diriger les travaux et de constituer une équipe scientifique. L'Institut Français des Études Arabes de Damas acceptait alors de détacher Gérard Robine, architecte, pour la durée de la fouille.

Celle-ci débuta en janvier 1989 et se poursuivit jusqu'en avril.

1990, des travaux de restauration inachevés

La fouille ne put être entièrement achevée en 1989; il restait encore des sondages à entreprendre pour connaître les fondations du sanctuaire et son accès occidental. Au cours des années suivantes, la situation sécuritaire ne s'étant guère améliorée, la fouille ne put être poursuivie. La publication du temple en 2006 rend compte de ces lacunes.