La fouille du sanctuaire a livré deux séries d'inscriptions

1er groupe d'inscriptions

Quatre inscriptions gravées sur chacun des quatre piliers d'entrée mentionnent un roi de Nashshân, 'Ab'amar Sadiq qui construit et restaure le temple d' 'Athtar. Ces textes insérés dans une architecture datée au C14, remontent au moins au VIIIe s. av. J.-C.

Trois de ces dédicaces sont identiques: "'Ab'mar Sadiq a construit le temple de 'Athtar", la quatrième se traduit par "'Ab'amar Sadiq a restauré le temple de 'Athtar".

2e groupe d'incriptions

Six autres dédicaces en place sur les piliers citent une série de souverains. Le premier Sumhuyafa' Yasrân fils de Lab'uân, roi de Nashshân, règne vers 680-630 av. J.-C. Puis viennent d'autres rois, Dhadkarib et Ma'adkarib, frères du précédent Enfin le dernier roi Yada'ab 'Amar fils de Sumhuyafa' fait une offrande dans le temple.

Il faut mentionner enfin un grand nombre de monogrammes aux noms de Lab'uan et de Sumhuyafa'.

D'autres inscriptions ont été retrouvées tout près du sanctuaire comme cette dédicace à Wadd dhû-Nisabum

Sumhuyafa' Yasrân, sans doute le souverain le plus célèbre de la région, fut, dans un premier temps, comme son prédecesseur, allié du roi sabéen Karib'îl Watar vers la fin du VIIe s. av. J.-C. Puis ce pacte d'alliance entre Saba' et Nashshân rompu, la ville fut détruite et ses vallées dévastées (texte RES 3945). Son palais 'Afraw incendié, Sumhuyafa' est contraint d'ériger un temple à la divinité sabéenne victorieuse Almaqah. Nashshân conserve toutefois une autonomie politique relative, son fils, Yada''ab Amar, laisse deux dédicaces dans le temple. Suite à ces évènements, les petits États du Jawf disparaissent progressivement pour laisser place au royaume de Saba' qui contrôle désormais un vaste territoire et les routes commerciales vers l'Arabie du Nord et la Méditerranée.

En conclusion, le sanctuaire aurait été bâti au moins au VIIIe s. av. J.-C., en réutilisant de nombreux blocs d'un édifice antérieur; puis il aurait été partiellement détruit au moment de la prise de la ville par les Sabéens