La notoriété du sanctuaire vient de son extraordinaire programme décoratif, couvrant les piliers et les linteaux des portails successifs.

Le décor du temple de Nashshân

Les décors les plus remarquables couvrent la totalité des piédroits des deux piliers A et B et des deux autres C et D (du second portail).

Ces motifs sont ordonnés en séquences assez similaires comportant de haut en bas des plantes à longues tiges, des bouquetins debout, des triangles au sommet inversé, d'autres bouquetins debout, les lances, des autruches, des serpents, des bouquetins accroupis, des têtes d'ibex vues de face, des vases (?) suspendus, des inscriptions, des figures féminines, d'autres bouquetins accroupis, des gazelles et des serpents enlacés.

Le motif central, maintes fois répété sur les piliers à la hauteur des yeux, consiste en un personnage, debout, la taille très fine, habillé d'une longue robe décorée de chevrons, tenant dans sa main droite une canne ou une tige, et dans sa main gauche un objet recourbé, fendu en son extrémité. On peut se ranger de l'avis de la plupart des historiens qui identifient ce personnage à des femmes, les "Filles de 'Ad", prêtresses, chasseresses ou musiciennes.

Si convaincants soient les arguments invoqués, il manque toutefois une correspondance assurée avec les inscriptions in situ.

Le décor des autres sanctuaires

Il en est de même pour les sanctuaires ornés de figurines similaires, ceux de Ma'în et de Khirbat Hamdân. À l'inverse, ces personnages n'ornent pas les temples de Saba', Qataban et Hadhramawt.

Il faut enfin remarquer que certains personnages portant des coiffures hirsutes sembleraient masculins.(sur le pilier E ).