Publier

L'un des acquis majeurs de la vaste opération d'archéologie préventive en centre-ville, est la mise en évidence, en bordure de la nécropole médiévale, d'un ensemble monumental dont l'évolution a fortement déterminé la formation du site urbain.

Déchets de taille de bois de cerf liés à la fabrication de peignes. © UASD / J. Mangin

Déchets de taille de bois de cerf liés à la fabrication de peignes. © UASD / J. Mangin

Cette opération archéologique, qui devait uniquement concerner la ville, découvre, au fur et à mesure de sa progression, des vestiges relevant de la basilique et de l'abbaye, cœur de l'agglomération, qui n'étaient, bien évidemment, pas incluses dans le projet de rénovation urbaine. Aussi est-il clairement apparu que pour publier les données de cette fouille il était nécessaire, au préalable, de mener une étude globale du site. Il fut alors décidé de rassembler un échantillonnage représentatif des données historiques relatives à la topographie du site et de le mettre en perspective avec les premiers résultats de ces fouilles. Cette enquête croisant données archéologiques, sources écrites et iconographiques, a conduit à l'édition, en 1996, du volume introductif à la série des publications scientifiques du site, l'Atlas historique de Saint-Denis.

Microspectromètre Raman Jobin-Yvon Horiba. L. Lemoigne.

Microspectromètre Raman Jobin-Yvon Horiba.

© L. Lemoigne.

Les projets de recherche

Cette première publication a permis de mettre en évidence les principales phases historiques de Saint-Denis ; elles sont corrélées avec les données issues de la fouille et déduites du mobilier archéologique. Ce travail, qui prend appui sur les observations chronologiques provenant de la stratigraphie du site, constitue ce que l'on appelle le phasage. La phasage permet de dégager les axes principaux des publications à venir dans lesquelles les données archéologiques seront utilisées dans deux perspectives : apport de l'archéologie à la connaissance fine des grandes phases d'évolution et de fonctionnement du site ; approche de la culture matérielle au Moyen Âge à partir de la masse documentaire que constitue le mobilier archéologique découvert et les collections de référence qui sont constituées.

Etude non destructive des grains de pigments sur un fragment d'enduit antique. L. Lemoigne.

Etude non destructive des grains de pigments sur un fragment d'enduit antique. L. Lemoigne.

Parallèlement à ce travail qui s'inscrit dans la durée, l'actualité de la recherche sur Saint-Denis est régulièrement portée à la connaissance de la communauté scientifique et d'un public plus élargi, sous forme de communications à des colloques, d'articles et d'expositions.

Qui dit publication archéologique dit importance des collaborations avec des chercheurs d'autres disciplines (historiens, géologues, historiens de l'art,...), des laboratoires d'analyse (anthropologie physique, archéozoologie, dendrochronologie, paléométallurgie,...) et ce sur le plan national et international.