• Accueil
  • Découvrir le site
  • Urbanisme et architecture à Larsa
  • Une résidence palatiale sumérienne

L’unique bâtiment sumérien connu à Larsa

Un grand bâtiment (B33) au nord-est de Larsa, dans un quartier de résidences paléo-babyloniennes (IIe millénaire av. J.-C.), avait été repéré en 1983. Lors du début des fouilles, en 1987, les archéologues se sont aperçus qu’il s’agissait d’un édifice datant de la période Sumérienne (Dynastique Archaïque III) dont aucune construction n’avait encore été retrouvée.

Un état de conservation impressionnant

Le bâtiment B33 n’est que partiellement dégagé. Seule la façade nord ayant été identifiée, ses limites comme son étendue restent inconnus. Néanmoins, la partie fouillée de l’édifice couvre déjà près de 2000 m². Elle était dans un état de conservation exceptionnel. Certains de ses murs, édifiés en briques crues légèrement bombées, dites plano-convexes, s’élevaient sur plus de 2 m de haut. Fait rarissime, une porte complète, conservée jusqu’au linteau, a pu être dégagée. L’imposante façade nord illustre à elle seule l’importance du bâtiment. À côté de l’étroite entrée de l’édifice, une profonde pièce ouvrait largement sur l’extérieur, accessible depuis la rue par une volée de marches. Son mur de fond était orné d’un panneau de cinq demi-colonnes, précédé d’un podium.

Un palais ?

Le bâtiment B33 de Larsa n’a guère de parallèle connu à ce jour dans l’architecture sumérienne. Ses aménagements internes comme ses dimensions posent la question de la nature véritablement palatiale, ou non, de l'édifice. Il s'agit dans tous les cas de la demeure d’un des notables les plus importants de la ville. Malheureusement, aucun objet de prestige n’y a été pour l’instant découvert, mise à part une petite plaque perforée en pierre.