Les ruines de l’ancienne Larsa forment un immense site archéologique, Tell es Senkereh, un des plus grands de Mésopotamie.

Localisation

Dans le plat pays mésopotamien, les tells de Larsa, 14 km au nord de l’Euphrate, apparaissent de loin, à 10 km de distance. Aujourd’hui perdu au milieu d’un désert parsemé de hautes dunes de sable, le site s'intégrait dans l’antiquité au sein d’un réseau dense de rivières et de canaux reliant les cités mésopotamiennes. Larsa est à seulement 20 km de la ville d’Uruk et 40 km d’Ur.

Un gigantesque tell

De forme approximativement ovale, l’ensemble des différents monticules artificiels de Senkereh occupe une superficie d’environ 190 ha. Il s'étend sur 1750 m d'est en ouest et près de 1600 m du nord au sud. Le site n’est pas très haut, s’élevant de 7 à 8 m au-dessus de la plaine pour le plateau central et 22 m pour le tell de l’E.babbar. Non loin de ce dernier, le tell de la Ziggurat, de 18 m de haut, constitue un autre repère au centre de la ville. Enfin, en périphérie sud-est, les collines appelées « le Chameau » dominent toute la partie méridionale du site.

Tell el ‘Oueili

Tell el ‘Oueili est un site satellite de Larsa, à 3,5 km au sud-est. De taille réduite mais importante pour un site préhistorique, environ 10 ha pour 200 m de diamètre, il se compose de trois monticules dominant la plaine de 5 m. La surface de l'ensemble du tell est formée d'une couche salinisée peu épaisse, séchée par le soleil. Le site est en réalité beaucoup plus vaste que sa seule partie visible, étant en grande partie enfoui sous les sédiments de la plaine alentour. Il l’était bien plus encore dans l’antiquité, car l’érosion en a détruit toute sa partie nord-ouest, où s’exercent les vents dominants.