Dès novembre 1856, Raymond de Coynart adopte la position de Claude Rossignol qui défend l'hypothèse de la localisation d'Alésia à Alise-Sainte-Reine, car pour lui il s'agit d'une « question historique, archéologique et militaire ». Cet officier du Dépôt de la Guerre, fin cartographe, s’appuie sur les déplacements de César en campagne, pour affirmer que stratégiquement le siège n'a pu être tenu qu'à cet emplacement.

MAN, inv. bib3671 ©MAN/Valorie Gô
Page de garde de l'étude de la cité gauloise d'Alésia par Raymond de Coynart