L'archéologie française à l'étranger

Vue aérienne du site de Palmyre
  • L'archéologie française à l'étranger

Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères
MEAE

IFRE

Instituts français de recherche à l’étranger

Les IFRE sont l’expression de la pensée et de la formation scientifique françaises dans le domaine des sciences humaines, sociales et de l’archéologie ainsi que de la vocation de la recherche française à l’international. Ciblées sur des programmes de recherche, de diffusion scientifique et de formation, leur action innovante est au cœur des problématiques liées aux enjeux du monde contemporain et à l’histoire des civilisations passées, objet de recherches archéologiques.

Ministère de la Culture
MIC

Inrap

Institut national de recherches archéologiques préventives

“Nous fouillons c’est votre histoire” telle est la devise en l’Inrap, mise en place en 2002 après la promulgation de la loi sur l’archéologie préventive (17 janvier 2001). Avec plus de 40 centres de recherches, l'Inrap est présent sur tout le territoire métropolitain, en Guyane, Guadeloupe et Martinique. Il est le principal intervenant en archéologie préventive sur le terrain, en zone rurale comme en milieu urbain faisant de l’institut, un centre sans équivalent en Europe.

Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (MESRI)
Écoles et instituts français à l’étranger

Madrid

Casa Velasquez

La Casa est un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel qui présente la particularité, depuis sa fondation en 1928, d'accueillir conjointement des artistes et des chercheurs dans le cadre de l’École des hautes études hispaniques et ibériques (EHEHI). Elle a pour mission de développer les activités créatrices et les recherches liées aux arts, aux langues, aux littératures et aux sociétés des pays ibériques, ibéro-américains et du Maghreb.