Dunes de sable au cœur de Tell es Senkereh en 1983. Au second plan le tell de l’E.babbar. Les fouilleurs de Larsa (« Larsable », selon André Parrot) ont toujours souligné les conditions de travail rendues extrêmement difficiles par l’omniprésence du sable sur le site, s’infiltrant partout.

© Mission Archéologique française de Larsa-‘Oueili, ARCH. MAE, JLH276_11_38
Le sable. © Mission Archéologique française de Larsa-‘Oueili, ARCH. MAE, JLH276_11_38