Christian J. Robin (Institut de France, Paris)
L’épigraphiste Muhammad Bâfaqîh à Labakh en 1989