• Accueil
  • Histoire du Yémen
  • Les royaumes sudarabiques
  • Himyar, royaume monothéiste à la conquête de l’Arabie

Le royaume de Himyar s’est imposé comme la puissance régionale majeure, annexant ses voisins sudarabiques et conquérant une large part de la péninsule Arabique. Ses souverains instituèrent un nouveau calendrier. La date de -110 marque le commencement de cette ère himyarite.

Le pouvoir du Himyar

La rivalité grandissante entre les royaumes du Hadramawt, de Sabaʾ et de Himyar aboutit à la fin du IIIe et au début du IVe siècle, à l’annexion successive des deux premiers par le royaume de Himyar qui unifia alors l’ensemble de l’Arabie du Sud sous son autorité. Après avoir pacifié l’ensemble de l’Arabie méridionale, une politique expansionniste est entreprise sous le règne d’Abîkarib Asʿad (v. 380-440) en direction du nord de la Péninsule. Les frontières du royaume s’élargissent jusqu’au cœur de l’Arabie, avec l’établissement d’un protectorat sur le Hijâz et le Najd. La gestion en est confiée à la tribu de Kinda.

Le développement du judaïsme

Sous le règne du même Abîkarib Asʿad, le judaïsme devient religion officielle. À la suite du souverain, les princes des grandes tribus se convertissent. Ce monothéisme semble gagner l’ensemble de la population. Les temples païens sont simplement abandonnés, sans trace de destruction. Les inscriptions cessent de mentionner les anciennes divinités au profit du "Seigneur du ciel et de la terre".