1/ Semi de points : grâce au travail quotidien des services régionaux de l'archéologie, il est possible de recenser les sites et indices de sites connus grâce aux fouilles et aux prospections, dans une base de données unique, Patriarche, couplé à un système d'information géographique (SIG). Outre sa vocation de gestion et de protection du patrimoine archéologique, la base Patriarche est aussi un outil scientifique unique. Parmi plusieurs dizaines de milliers d'informations (entités archéologiques), il est possible d'établir des représentations cartographiques sur des thèmes intéressant la recherche, comme ici les sites de villas gallo-romaines connus à ce jour en France.
2/ Carte de densité : si l'on connaît des villas dans l'ensemble des régions métropolitaines, la répartition des villas dans les provinces gauloises montre de très fortes inégalités dans la répartition, privilégiant la frange méditerranéenne, la vallée du Rhône et le Nord-Est. Des densités plus faibles sont perceptibles pour le grand Ouest, voire pour le Sud-Ouest. Certaines de ces concentrations peuvent être le résultat d'une plus grande intensité et efficacité de la recherche de terrain, comme en Picardie avec les prospections aériennes de l'archéologue Roger Agache. Ces différences peuvent être significatives pour l'historien et révéler d'importantes nuances d'ordre économique et peut-être culturelle dans le développement des provinces de la Gaule.

© MCC - SDA, Patriarche
Carte archéologique nationale