Les dépôts archéologiques, majoritairement en terre crue, forment un petit mont, un « tell » qui s’élève à 8 mètres au-dessus de la plaine environnante.

© Mission archéologique franco-syrienne de Tell Feres