L’extraction des macrorestes carbonisés (bois, graines et fruits) des sédiments archéologiques est réalisée à l’aide d’une « machine à flottation » installée sur le site. Les restes botaniques flottent sur la surface de l’eau et sont ainsi séparés des sédiments.

© Mission archéologique franco-syrienne de Tell Feres
L’extraction des restes botaniques