Le Toulousain Émile Cartailhac est chargé dans les années 1890 d'achever le Dictionnaire archéologique. Pour mener à bien cette mission, Salomon Reinach, alors conservateur-adjoint au musée des Antiquités nationales, lui confie les documents rassemblés par la Commission de Topographie des Gaules et conservés au musée. Non rétribué pour ce travail lourd et complexe qui justifie une correspondance abondante entre Reinach et lui, Cartailhac meurt en 1921, sans voir publiés les derniers fascicules du Dictionnaire.

MAN ©MAN/Valorie Gô
Photographie d'Emile Cartailhac