Cet album se compose de rapports, de photos et de relevés envoyés par Étienne Castagné à la Commission de Topographie des Gaules. Il vise à déterminer si les vestiges de Murcens peuvent être ceux d’Uxellodunum. La photographie est utilisée dès le début du XIXe pour montrer des vestiges archéologiques prestigieux, mais non pour documenter le travail en cours. D'où la spécificité de ces photogaphies. La première présente une vue en coupe du murus gallicus où l’on voit la maçonnerie du mur et où l’on reconnait l’emplacement des 6 poutres de part et d’autre. Les poutres en bois ont disparu avec le temps, mais ont laissé une « empreinte en creux » qui témoigne de leur présence.

MAN inv. bib844