Propulseur découvert par Édouard Piette lors des fouilles des couches magdaléniennes (vers - 15 000 ans) de la grotte du Mas d'Azil (Arriège). Façonné dans du bois du renne, ce propulseur, comme le suggère un crochet émoussé, figure trois têtes de chevaux. Á l'extérieur de la pièce, une petite tête de poulain est sculptér en ronde-bosse aplatie. Sur un côté du fût, une tête de cheval adulte, plus grande, est également sculptée en ronde-bosse aplatie. Sur une face de la pièce, une tête de cheval décharnée est sculptée en bas-relief. Le modelé traduit fidèlement l'ossature et la musculature. Les détails gravés sont nombreux : oreilles, yeux, naseaux, bouche, dents, barbe, ganache et crinière. Les trois têtes de chevaux symbolisent peut-être les trois âges de la vie : la jeunesse, la maturité et la veillesse, qui débouche inéluctablement sur la mort...

Objet exposé dans la salle Piette et, sous la forme d'un moulage, dans la galerie paléolithique du Musée d'Archéologie nationale - Domaine de Saint-Germain-en-laye.

L = 16,5 cm ; l = 9 cm ; E = 1,7 cm.

MAN 47 080

© RMN - Grand Palais (musée d'Archéologie nationale) / Thierry LeMage
Propulseur aux trois chevaux du Mas d'Azil. Abris sculptés de la Préhistoire.