Deux personnages saisissent chacun, par la queue et par une patte, un lion et un taureau renversé. Seule l'empreinte du sceau permet de "lire" correctement cette scène. Un cartouche d'inscription de trois lignes est gravé en "positif", ce qui montre que ce sceau-cylindre n'était sans doute pas destiné à être déroulé sur l'argile. L'inscription mentionne: “Dada, échanson du dieu Enlil".

Matériau: polypier, hauteur: 27 mm. Période akkadienne (2340-2200 av. J.-C.). Mésopotamie.

DMMA, BnF 1980.292.102, P502793

© BnF, LabEx Passés-Présent. (Image N. Ouraghi, K. Kelley)