À partir du début du IIe millénaire avant notre ère, au cours de la période dite paléo-babylonienne (2000-1500 av. J.-C.), l’usage des sceaux-cylindres se répand largement à l’intérieur et en dehors de la Mésopotamie. Les scènes de présentation restent populaires, bien qu’avec des variations dans l’arrangement et les détails iconographiques. Les divinités sont de plus en plus fréquemment représentées.

Une déesse introduit un personnage barbu, porteur d'une chève en offrande, auprès d'une divinité armée d'un couteau-scie. Un croissant, un disque étoilé, une masse d'arme et une inscription de 2 lignes sont également gravés. Matériau: indéterminé hauteur: 22 mm. Époque amorrite (2000-1600 av. J.-C.). © BnF, LabEx Passés-Présent. (Image N. Ouraghi, K. Kelley)

Scène dite “de présentation”. Une déesse introduit un personnage barbu, porteur d'une chève en offrande, auprès d'une divinité armée d'un couteau-scie. Un croissant, un disque étoilé, une masse d'arme et une inscription de 2 lignes sont également gravés. 
Matériau : indéterminé. Hauteur : 22 mm. Époque amorrite (2000-1600 av. J.-C.).
© BnF, LabEx Passés-Présent. DMMA, BnF S 220, P502632 (Image N. Ouraghi, K. Kelley)

Au milieu de ce millénaire, les inscriptions deviennent plus longues et commencent à occuper plus de place. À l’époque de la Babylonie kassite notamment, alors que la qualité et la finesse des scènes gravées apparaissent moindres, des textes de prière remplissent parfois presque tout l’espace. Un peu plus tard en revanche, au cours de la période médio-assyrienne, sont introduits de nouveaux motifs, notamment animaliers, dont certains sont d’un raffinement remarquable.

Personnage face à des animaux. Texte d'une prière adressée au dieu Marduk. © BnF, LabEx Passés-Présent. (Image N. Ouraghi, K. Kelley)
Daim s'alimentant à un arbre. © BnF, LabEx Passés-Présent. (Image N. Ouraghi, K. Kelley)

Personnage face à des animaux. Texte d'une prière adressée au dieu Marduk. 

Deux bandes ornementales encadrent un personnage face à un chien accroupi et une chèvre cabrée. Une croix, un poisson et une inscription sont également gravés. Cette dernière est une supplique : “Puissent mes prières adressées à Marduk être exaucées ! Puissé-je expérimenter la faveur (divine) ! Puisse le porteur de ce (sceau) demeurer en bonne santé !”

Matériau: obsidienne. Hauteur: 43 mm. Époque médio-babylonienne (1400-1100 av. J.-C.). Mésopotamie du Sud.
© BnF, LabEx Passés-Présent. DMMA, BnF D 297, P476265 (Image N. Ouraghi, K. Kelley)

Daim s'alimentant à un arbre. Au-dessus de lui, une inscription de 2 lignes : “Sceau de Ashur-remanni, fils de Mushezib-Ashur”.

Matériau: calcédoine. Hauteur: 28 mm. Époque médio-assyrienne (1400-1000 av. J.-C.). Mésopotamie du Nord.
© BnF, LabEx Passés-Présent. DMMA, BnF D 307, P476275. (Image K. Wagensonner)

En Syrie, entre le XVIIIe et le XIIe siècle, se développe une glyptique caractéristique, qui est en lien avec ce qui est également produit à la même époque en Anatolie et en Mésopotamie du nord, surtout à partir du moment où prospèrent les civilisations hittite et hourrite. Cette influence syro-hittite s’étend sur la côte du Levant et jusqu’à Chypre.

Scène de guerre. © BnF, LabEx Passés-Présent. (Image N. Ouraghi, K. Kelley)

Scène de guerre. Un personnage dirige un char attelé à deux chevaux. Un autre personnage à sa poursuite brandit une arme. Un rapace est au-dessus des chevaux.

Matériau : serpentine. Hauteur : 19 mm. Levant, Àge du Bronze récent (1600-1000 av. J.-C).
© BnF, LabEx Passés-Présent. DMMA, BnF D 480, P476448. (Image N. Ouraghi, K. Kelley)