La construction du monastère

Le monastère de Saint-Syméon introduit dans l’architecture du Massif Calcaire, d'une ampleur et d'une rigueur inhabituelle dans les plans, a sans doute été dréssé par des architectes travaillant dans l’entourage des empereurs byzantins. Zénon (474-490) a longtemps été considéré comme le fondateur probable du monument. Sans l’exclure tout à fait, son prédécesseur, Léon (457-474), qui manifesta aussi beaucoup de dévotion envers le stylite Daniel, pourrait avoir lancé les travaux. La construction du centre de pèlerinage aurait été la contrepartie proposée par Léon au Patriarche d’Antioche en échange de l’obtention de reliques du stylite pour le sanctuaire dédié au saint qu’il construisit sur le Bosphore, près de la colonne de Daniel. Les parties essentielles du centre de pèlerinage (martyrion cruciforme et baptistère) auraient pu être très rapidement achevées par de nombreuses équipes travaillant côte à côte comme en témoignent les raccords rajustés à la hâte dans le martyrion. Celui-ci était certainement terminé autour des années 490, puisque l’église de Basufan (village situé à 5 km de Qal‘at Sem‘an), datée de 491-492, possède une abside tout à fait proche de celle de Saint-Syméon. Les autres bâtiments dont la construction avait sans doute été prévue dès l’origine ont été construits au fur et à mesure pendant le VIe siècle.

Description

Le sanctuaire de Saint-Syméon a été conçu d’emblée selon un programme complet et homogène destiné à favoriser l’expansion du christianisme. On y trouve donc, outre le martyrion destiné à enchâsser et mettre en scène la colonne de saint Syméon, tous les éléments programmatiques d’un haut lieu de culte au sein de la mandra : le baptistère, le monastère, les bâtiments d’hôtellerie et de service et le tombeau collectif des moines. On y pénétrait par un propylée monumental situé au bout de la voie sacrée en provenance du village et les portes secondaires. La voie sacrée elle-même partait du village et était marquée par une place entourée de boutiques et un arc triomphal monumental.

Plan du sanctuaire et du village
Plan, étape 2
Plan, étape 3
Plan, étape 4
Plan, étape 5

Etape 1 : arc triomphal

Etape 2 : propylée

Etape 3 : passage double

Etape 4 : porche sud du martyrion

Etape 5 : octogone du martyrion