• Accueil
  • La ville et l’abbaye
  • De la ville industrielle à la ville actuelle
  • La ville industrielle
  • L'école maternelle de la rue Franciade
Façade sur rue de l'école maternelle de la rue Franciade. © UASD

Façade sur rue de l'école maternelle de la rue Franciade. © UASD

En 1896, Saint-Denis avec ses 54 432 habitants, est la commune la plus peuplée de l'ancien département de la Seine. Cette population se caractérise par un taux de natalité relativement élevé, notamment en raison de la présence de familles immigrées bretonnes et italiennes. L'école maternelle de la rue Franciade, construite entre 1898 et 1901, répond précisément à cet accroissement démographique. Cet établissement était en effet destiné à accueillir des enfants de 3 à 7 ans dont les mères travaillaient, le plus souvent, dans l'industrie textile.

Plan de l'école maternelle de la rue Franciade. © UASD

Plan de l'école maternelle de la rue Franciade. © UASD

Le bâtiment construit en briques se veut être un modèle par sa parfaite adéquation entre architecture et fonction. Autour d'un vaste préau s'ouvrent le vestibule d'entrée, le cabinet de la directrice et les deux couloirs d'accès aux quatre salles de classe. Tout est en rez-de-chaussée, l'étage étant réservé au logement de la directrice. Les pièces sont hautes de plafond et bien éclairées par de grandes fenêtres. Une grande cour de récréation et une courette d'aération permettent de ventiler le bâtiment par des courants d'air.

L'école est en fonction jusque dans les années 1970. Depuis 1981, elle est affectée à l'Unité d'Archéologie de la Ville de Saint-Denis et devient Maison de l'archéologie.