Épingles en os du dernier tiers du IVe siècle. © UASD / J. Mangin.

Épingles en os du dernier tiers du IVe siècle. 

© UASD / J. Mangin.

Les rebuts de cet atelier proviennent du remplissage d'un fossé du dernier tiers du IVe siècle : extrémités de métapodes de boufs jetées après récupération du tronçon moyen de l'os, baguettes épannelées à la scie, ébauches d'épingles et pièces achevées.

Les têtes d'épingles sont sphériques, en pointe ou en pomme de pin ; mais la plupart représentent un buste de femme à la tête sommairement évoquée par une série de traits incisés.

Ces épingles à cheveux permettent de réaliser une coiffure qui connut une certaine vogue dans la société gallo-romaine. Elle consistait à retourner la chevelure sur la nuque pour la faire remonter en tresse jusque sur le dessus de la tête où elle se terminait en bourrelet.