Maison. Sites lacustres préhistoriques de Chalain et Clairvaux. Aquarelle G. Monthel.
restitution d'un grenier. Sites lacustres préhistoriques de Chalain et Clairvaux.

Localisation du Grenier.

G. Monthel.

Reconstitution d'un grenier.

Dans les couches d'incendie, les épis de céréales sont si fréquents que l'on suppose que c'était la forme de stockage la plus habituelle. 

À cette époque, seuls les épis étaient récoltés, la paille étant abandonnée sur pied. Pour préparer ces épis et nettoyer le grain, on les écrasait dans un grand mortier en hêtre, avec un pilon en noisetier. Le grain était ensuite broyé sur une meule à main, avant le tamisage ou le vannage de la farine et du son.

Sur le sol et dans les combles, quantité de boîtes cylindriques en écorces de tilleul cousues étaient utilisées pour le stockage. Certains de ces récipients pouvaient atteindre un mètre de diamètre.

Boyage de grains de blé. Sites lacustres préhistoriques de Chalain et Clairvaux.
Épis de céréales carbonisées.  Chalain 19, 32e siècle avant notre ère.
Noisettes et reconstitutions de boîtes cylindriques en écorces de tilleul. Sites lacustres préhistoriques de Chalain et Clairvaux.
Boîte en écorce. Site lacutre préhistorique de Clairvaux, La Motte-aux-Magnins, 30e siècle avant notre ère.

Broyage de grains de blé.

Épis de céréales carbonisées.

Chalain 19, 32e siècle avant notre ère.

Noisettes et reconstitutions de boîtes cylindriques en écorces de tilleul.

Boîte en écorce.

Clairvaux, La Motte-aux-Magnins, 30e siècle avant notre ère.