Au Néolithique, l'introduction de techniques nouvelles, comme la culture des céréales et des légumineuses, va modifier en profondeur les rapports entre l'homme et son environnement, et même l'organisation des communautés humaines. De nouveaux rapports de dépendance s'instaurent entre les cultivateurs et les champs cultivés : le recours à des greniers pour stocker les récoltes implique le développement d'une forme de sédentarité. Ces nouvelles conditions de stockage et de sécurité alimentaire conjuguées à un climat favorable aux cultures céréalières pourront avoir pour conséquence un essor momentané de la population.

Terres cultivables actuelles autour du site préhistorique de Chalain
Lacs jurassiens en hiver, proche des sites lacustres préhistoriques de Chalain et de Clairvaux

Près du lac, les terres cultivables actuelles.

Lacs jurassiens en hiver.