• Accueil
  • L’Ezida de Nimrud, un centre savant
  • La bibliothèque de l’Ezida
  • Un texte divinatoire

L’Enuma Anu Enlil

La divination était une tradition savante très répandue en Mésopotamie et largement représentée au sein des collections de textes de bibliothèque. La prise de présages s’effectuait grâce à la lecture de signes omineux terrestres ou célestes. Les scribes en charge de la recherche et de l’analyse de ces présages pouvaient se référer à différents corpus de textes de référence (aussi appelés « séries ») en fonction de leur spécialité. L’un des grands domaines de la divination était l’astrologie dont l’ouvrage principal s’appelait l’Enuma Anu Enlil (« Lorsqu’Anu et Enlil »). Il était désigné, comme toute série mésopotamienne, en donnant les premiers mots du texte. L’astrologue portait le titre de « scribe de l’Enuma Anu Enlil ».

Cette série, attestée depuis la fin du IIe millénaire av. J.-C. jusqu’à la période séleucide (dates), comportait 70 tablettes regroupant environ 7000 présages. Les présages étaient organisés en quatre sections, chacune d’entre elles étant associée à une divinité. On distinguait ainsi l’observation de la lune (Sin), du soleil (Shamash), des phénomènes atmosphériques (Adad), et enfin des planètes et étoiles fixes (Ishtar).

Un exemple de pratique divinatoire

Cette pratique divinatoire, l’astrologie, se faisait par la lecture des différents signes célestes (levers, couchers, visibilités, conjonctions, aspects…). Les interprétations qui en découlaient avaient pour objectif de prédire ou d’orienter les phénomènes de la vie politique, économique et sociale du royaume (toute affaire concernant le roi, mais aussi les éventuels déluges ou les épidémies par exemple). À partir de la fin du VIIIe siècle av. J.-C., l’organisation d’un réseau de stations d’observation à travers l’empire et la mention de présages célestes au sein des inscriptions royales, témoignèrent de l’importance grandissante de l’astrologie dans la prise de décisions émanant du pouvoir royal assyrien.

La tablette 8 de l'Enuma Anu Enlil découverte dans l’Ezida

La tablette 8 mise au jour au sein des fonds de l’Ezida appartenait à la première section de présages, celle consacrée aux manifestations du Dieu Lune. Elle évoquait plus particulièrement les phénomènes de halos, prêtant ainsi attention à leur présence et leur aspect :

Si la lune à son apparition est entourée par un halo d’étoiles, il y aura une attaque de sauterelles sur les cultures, et la terre en sera altérée. (…) Si la lune à son apparition est entourée par un halo de tempête, la grêle tombera mais Adad ne dévastera pas.

Traduction Louise Neuville