Les textes médicaux et de divination sont les plus importants du corpus de l'Ezida de Nimrud. Les exorcistes-médecins utilisaient fréquemment les ouvrages de la bibliothèque pour accomplir leurs rituels, vérifier des ordonnances médicinales, consulter des recueils de présages…

© Philippe Clancier