Il ne reste rien du dispositif décoratif omeyyade à l’extérieur du dôme du Rocher, et l’intérieur a fait l’objet de plusieurs restaurations parfois difficiles à dater. Cependant, le double déambulatoire conserve de larges sections du décor omeyyade, qui trouve notamment sa source dans les traditions décoratives byzantines de la région du Levant.

0n peut y observer un plaquage de marbre veiné en partie basse formant des motifs géométriques auxquels répondent les lourds rinceaux en mosaïque polychrome et dorée dans la partie supérieure. Les architraves qui relient les arcatures du déambulatoire octogonal sont ornées de plaques de cuivre fleuries de pampres de vignes.

Wikimédia
Dôme du Rocher. Décor du déambulatoire intérieur