• Home
  • Découvrez le monument
  • Une mosquée au cœur de la ville
  • Formes et fonctions

Une grande mosquée

La grande mosquée, que l’on désigne également comme « mosquée congrégationnelle » ou « mosquée du vendredi », est celle où l’ensemble de la communauté se rassemble pour la prière collective du vendredi midi. Lors de cet office est prononcé le prône (khutba en arabe), qui s’achève par une invocation de la grâce divine sur le souverain régnant.

Cette mosquée revêt donc une teneur politique et, dès l’époque omeyyade, elle bénéficie progressivement d’une élaboration formelle destinée à manifester le pouvoir du souverain et la prospérité de la communauté. Par ses fonctions et par son aspect, la mosquée est l’édifice public le plus important de la cité.

Un plan basilical

De plan barlong, la mosquée des Omeyyades de Damas se compose de deux parties distinctes, une salle de prière et une cour bordée d’un portique. La salle de prière présente trois nefs parallèles au mur de qibla, le mur orienté vers La Mecque. Ces nefs sont interrompues par une nef transept, plus large, qui mène directement à un mihrâb, niche aménagée dans le mur de qibla indiquant la direction de la prière. Un deuxième mihrâb est visible à l’est du mihrâb central, dit « mihrâb des Compagnons », et un troisième prend place à l’opposé, le « mihrâb des hanbalites ». Ce plan de mosquée hypostyle reprend celui des basiliques byzantines tout en l’adaptant aux besoins des musulmans : tourné d'un quart de tour, il permet aux croyants, lors de la prière, de s’agenouiller en longues rangées parallèles au mur de qibla qui leur fait face. Trois minarets, utilisés pour l’appel à la prière, jalonnent le mur extérieur de la mosquée. Deux d’entre eux se situent aux angles de la salle de prière. Le troisième est placé au milieu du mur nord, à l’opposé du mihrâb. Dans la cour prennent place trois édicules. Au centre, cet aménagement abrite une fontaine destinée aux ablutions rituelles. L’édicule oriental conservait le trésor de la mosquée, tandis que celui situé à l’ouest de la cour abritait les horloges indiquant l’heure de la prière.