Le site de Mari est confronté aux pillages bien au-delà des dommages imputables aux récents conflits. À l’occasion des missions archéologiques des pillages antiques ont été détectés à plusieurs reprises, perturbant les niveaux stratigraphiques. À l’occasion de la Seconde Guerre Mondiale une nouvelle vague de destruction a également affecté le site et la maison de fouille dans laquelle le matériel était entreposé. Aujourd’hui, l’histoire de Mari se répète mais les dégâts sont analysés avant d’envisager la poursuite d’activités archéologiques.

Mathilde Mura. Digital Globe Foundation avec la courtoisie de Frank Braemer