Cour 106 : grande cour du secteur officiel M. Vue vers le SO.

La fouille du sous-sol de cette cour de 29,50 x 25,60 m mit au jour, dans les années 1980 –  fouilles de Jean-Claude Margueron, bien après celles d'André Parrot dans ce secteur – les bases de quatre colonnes : ainsi attesté archéologiquement, un auvent – profond de 5 m – pouvait enfin protéger les peintures murales qui s'étendaient sur le mur méridional. A l'exact centre géométrique de la cour, le support d'un puissant mât pouvant difficilement avoir un rôle architectonique a été identifié comme celui du Palmier (artificiel) qui avait donné son nom à une cour d'après une tablette *cunéiforme.

Le saviez-vous ?

La cour 106 (cour du Palmier), première partie du secteur officiel, n'était accessible depuis la cour 131, elle-même au débouché du secteur de l'entrée A et B, que par un cheminement coudé (114-112) – surveillé par le poste de garde 115 – qui conduisait à une porte située exactement en vis-à-vis de 106-64 sous l'auvent.

Comme tout le bâtiment, le secteur officiel a subi des remaniements au cours de son histoire. Ce n'est pas au dernier roi, Zimri-Lim, qu'il faut attribuer l'ensemble de ce décor, mais à son prédécesseur Yasmah-Addu (1794-1775 av. J.-C.), placé là comme vice-roi par son père Samsi-Addu de Haute Mésopotamie.

© Jean-Claude Margueron/Mission archéologique de Mari - Archéovision
Cour 106 : grande cour du secteur officiel M. Vue vers le SO.