« Ce fragment [L. 81.42] appartenait à une tablette scolaire : on trouve d'un côté un commentaire, ou un texte lexicographique, incomplet et mutilé […]. L'intérêt de cette pièce tient à sa paléographie qui apparaît hellénistique ou plus tardive encore. » (Arnaud, 1983, p. 354).

© Mission Archéologique française de Larsa-‘Oueili, ARCH. MAE, JLH275_01_28
Une tablette tardive. © Mission Archéologique française de Larsa-‘Oueili, ARCH. MAE, JLH275_01_28