Grace à la main d’œuvre dont il disposait en 1933, André Parrot put dégager les ruines du palais sur plusieurs mètres d’élévation.

© Mission Archéologique française de Larsa, ARCH. MAE, THM798_AP509
Un sondage dans le palais. © Mission Archéologique française de Larsa, ARCH. MAE, THM798_AP509