La stèle de Kaleshin est connue des Occidentaux depuis 1829, mais Jacques de Morgan est le premier à en faire un relevé qui permet sa transcription et sa traduction. Cela a permis de la dater d'environ 800 av. J.-C. Le texte est bilingue : assyrien et urartéen, et célèbre la prise de la ville de Musasir par un roi de l'Urartu.

Photographie prise par Jacques de Morgan.

Digimom - Maison de l'Orient et de la Méditerranée, Lyon - France
Photographie de la stèle de Kaleshin, publiée par Jacques de Morgan.