Cette planche dessinée par Jacques de Morgan montre la diversité des peintures dont les Senoi s'ornent le visage et le corps. Il décrit leur composition : "Les peintures sont obtenues en délayant de la suie ou du charbon avec de l'eau ou mieux du jus de canne à sucre, ou même en se servant du jus coloré de certaines plantes. Elles sont toujours rouges ou noires et forment de larges dessins sur la figure, sur les bras et sur la poitrine". Arborées les jours de fête, elles se lavent à l'eau.

© Andrée Jaunay.