La tombe 218 de Mouçi Yéri a été fouillée et étudiée par Jacques de Morgan. On en voit ici différents documents de travail, qui correspondent à différentes étapes.

Le croquis a été réalisé directement sur le terrain, comme un brouillon contenant toutes les informations dont Morgan voulait se souvenir. Le relevé final reprend ce croquis, mais l'adapte au exigences de la publication. Enfin, le document intitulé "inventaire" a plutôt une fonction de valorisation auprès du public : il était exposé à côté d'un lot d'objets pour l'expliciter.