Ce bouquet séché, qui à l'origine servait à décorer les cheveux, a été ramené de Malaisie par Jacques de Morgan. Il est composé de cinq éléments végétaux, enroulés sur eux-mêmes. Ils sont reliés par une large feuille plate maintenue par des piques, et par une cordelette. 

MAN 60696

© MAN / Jean-Gilles Berizzi
Bouquet du Pérak (Malaisie), ramené par Jacques de Morgan et conservé dans la salle d'archéologie comparée du musée d'Archéologie nationale. MAN 60696.