Djibouti - Il y a 4 500 ans

Au bord du lac Abhé

C’est la découverte en 1982 puis les fouilles réalisées par la suite sur le site d’Asa Koma, en République de Djibouti, qui furent le point de départ d’un programme de recherche dans le bassin lacustre du Gobaad, consacré à l’étude des premières sociétés de production dans la Corne de l’Afrique.


Un ancien volcan comme lieu d’habitation
Un ancien volcan comme lieu d’habitation

Sur les bords du lacs, des communautés de pêcheurs

Entre 10 000 et 2000 ans avant notre ère, le lac Abhé, au sud-ouest de la République de Djibouti, dans la Corne de l’Afrique a connu une alternance de phases climatiques humides et de phases arides. Vers 2500 ans av. J.-C., le lac amorce une période de régression mais il est cependant beaucoup plus étendu qu’actuellement et très poissonneux. De petites communautés de pêcheurs, chasseurs et cueilleurs s’installent près de ses rives.

Des habitats saisonniers

Le site d’Asa Koma, habitat saisonnier installé sur une butte volcanique qui domine la plaine lacustre, a donné lieu à plusieurs campagnes de fouille entre 1984 et 1998. Parmi la centaine de sites de la même période identifiés dans le bassin lacustre du Gobaad, Il est celui qui a permis au mieux de mettre en lumière les activités de subsistance de ces populations et de caractériser leur culture matérielle : poterie modelée, industrie lithique, parure.

Une sédimentation qui traduit l’implantation d’une communauté de pêcheurs
Image
Une sédimentation qui traduit l’implantation d’une communauté de pêcheurs
© Xavier Gutherz
L’obsidienne, une matière première de première importance
Image
L’obsidienne, une matière première de première importance
© Diaz Amélie
Un vase complet retrouvé sur le site
Image
Un vase complet retrouvé sur le site
© Aigoin Alain, Pène Jean-Michel
Des foyers à pierres chauffées
Image
Des foyers à pierres chauffées
© Xavier Gutherz
Meules et molettes pour fabriquer de la farine de poissons
Image
Meules et molettes pour fabriquer de la farine de poissons
© Roger Joussaume
Des ornements d’une grande diversité
Image
Des ornements d’une grande diversité
© Jacquet Agathe

La pêche, chasse et domestication ?

L’étude des restes de faune a permis de montrer que les occupants du site vivaient principalement des produits de la pêche et secondairement de la chasse mais qu’ils avaient aussi, pour la première fois dans cette région de l’Est africain, franchi un pas décisif vers une économie de production en exploitant un petit cheptel de bovins et de caprinés.

Provenance de la domestication dans le Corne de l’Afrique
Image
Provenance de la domestication dans le Corne de l’Afrique
© Joussaume Roger (photo), Sordoillet Dominique (carte)
Le résultat du tamisage des sédiments : des milliers de restes de poisson
Image
Le résultat du tamisage des sédiments : des milliers de restes de poisson
© Xavier Gutherz
Les animaux chassés, les animaux domestiqués
Image
Les animaux chassés, les animaux domestiqués
© Joséphine Lesur

Un climat favorable

Les études paléo-environnementales ont pu confirmer que le climat, au cours de cette deuxième moitié du troisième millénaire av. J.-C., tout en évoluant progressivement vers l’aridité était cependant plus humide que l’actuel et qu’il permettait la constitution de stocks abondants de viande de poisson grâce à la mise en œuvre de techniques de conservation sur le long terme.

L’oreille interne des poissons, un indicateur du climat
Image
L’oreille interne des poissons, un indicateur du climat
© Elleboode Romain, Gosselin Marc, Coudert Lucie

Présentation de la mission

La mission Premières Sociétés de Production dans la Corne de l’Afrique (Ministère français de l’Europe et des Affaires Étrangère et IRAH à Djibouti) est dirigée depuis 2013 par J. Cauliez (CNRS, UMR 5608 Toulouse). Elle a été créée en 1984 par R. Joussaume et dirigée de 2001 à 2013 par X. Gutherz.

Projet soutenu par le ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères sur l’avis de la Commission des fouilles. 

D'autres sites de la mission :

Vidéo
Stress écologiques, réponses adaptatives, Préhistoire, Corne de l'Afrique.
© Centre Jacques Berque / Jessie Cauliez
Média externe
L'aventurier et le berceau de l'humanité
© Envoyé spécial / Wandrille Lanos, Philippe Maire et Marielle Krouk 19/04/2018