Les études paléobotaniques, et plus particulièrement celles réalisées à partir d’une séquence sédimentaire dégagée en 1962 en bordure du lac Léman (Lausanne-Vidy), au sein de laquelle de nombreuses feuilles étaient conservées, montrent qu’au moins cinq espèces de saules étaient présentes à l’époque magdalénienne : saule à feuilles émoussées (Salix retusa), saule herbacé (Salix herbacea), saule à grandes feuilles (Salix cf. grandifolia), saule à dents courtes (Salix cf. breviserrata), saule des montagnes (Salix cf. arbuscula).

Photo © W. Müller
Saules rampants dans les environs du glacier de Tsanfleuron