En effectuant des prospections de surface, des membres du comité d’entreprise de la SNECMA. à Corbeil-Essonnes ont trouvé de nombreux silex taillés dans un champ labouré situé près de la Seine à Étiolles. Ils ont réalisé que cette découverte était susceptible de révéler un site préhistorique en place et ont alerté le service régional de l’archéologie du ministère de la Culture. Avec l’aide de ces amateurs, ce service a alors engagé un sondage en 1971 et celui-ci s’est avéré positif. Un bel exemple d’une collaboration fructueuse entre bénévoles et professionnels de l’archéologie.

Photo © Club archéologique de la SNECMA
Le tout premier sondage en 1971