• Accueil
  • Les deux chevaux d’Étiolles comparés à des congénères magdaléniens sur plaquettes et sur parois

1 et 2 : chevaux d'Étiolles
3 : cheval sur plaquette de La Paloma
4 : cheval sur plaquette de Gönnersdorf
5 : cheval sur plaquette de Andernach
6 : cheval sur paroi de Les Trois Frères
7 : cheval sur paroi de La Pasiega
8 : cheval sur paroi de Niaux
9 : cheval sur paroi de Les Combarelles

Au-delà de l’inévitable diversité due à l’origine géographique, à la période et à l’habileté variable des auteurs, on remarque que les chevaux magdaléniens sont souvent dépeints avec un pelage fourni, des membres courts et trapus, un ventre arrondi.

© I. Barandiaran ; G. Bosinski et G. Fischer ; G. Bosinski et P. Schiller ; H. Breuil
Dessins de plusieurs chevaux gravés dont ceux d'Étiolles