• Accueil
  • Les Magdaléniens dans leurs campements
  • Le campement de deux familles apparentées
  • Autour des tentes

L’espace extérieur proche

Le pourtour des tentes est à la fois espace de travail et de rejet. On y retrouve des amas de silex qui marquent soit des emplacements de taille, soit des aires d’évacuation des déchets de ce travail du silex, ainsi que des vidanges de foyer. L’espace investi par les occupants de U5 s’étend largement à l’écart de la tente, du côté de P15, et jusqu’aux abords de cette dernière habitation.

L’espace extérieur plus éloigné

Un peu plus à l’écart des tentes, quatre foyers ont été allumés sur la berge de l’ancien cours d’eau des Hauldres. Ces foyers non abrités, peu ou pas construits, n’apparaissent pas dépendants d’une habitation particulière, ni avoir une fonction spécifique. Ils ont tous polarisé plusieurs types d’activités mais dans des proportions variées, parfois surtout techniques comme la taille du silex, parfois surtout domestiques comme la cuisson des aliments et leur consommation. Adultes et enfants s’y sont côtoyés comme l’indique la présence de débitages de qualité très inégale à leur proximité.