Cités par les textes de manière sibylline, les plombs en table ont pu être identifiés grâce à la fouille. L'épave de la Dauphine (1704) a livré deux exemplaires d'un pied de long (Nat 411, 2086), cependant qu'un individu, notablement plus grand, était retrouvé sur l'épave de L'Aimable Grenot (1749) (Nat 2447). Ces bandes de plomb roulées sur plusieurs épaisseurs étaient utilisées par les calfats pour les réparations d'urgence.

Teddy Seguin (Adramar) © MCC / DRASSM
Photographie de plombs en table